Auteur : Patrick Brunet

Introduction à la commande vectorielle des machines asynchrones

Niveau : bts superieur

Mis en ligne le mardi 24 février 2004, par Brunet Patrick

  • A - La commande vectorielle, oui... mais pourquoi faire ?
    • A1. INTRODUCTION
    • A2. DEMARRAGE DIRECT DU MOTEUR
    • A3. DEMARRAGE AVEC UN VARIATEUR A U/f = constante
    • A4. DEMARRAGE AVEC UN VARIATEUR A CONTROLE VECTORIEL DE FLUX
    • A5. CONCLUSION
  • B - Les modélisations de la machine asynchrone
    • B1. INTRODUCTION
    • B2. MODELISATION EN REGIME PERMANENT
      • B2.1. PRINCIPE DU FONCTIONNEMENT
      • B2.2. SCHEMA EQUIVALENT à une phase de la machine EN REGIME PERMANENT
      • B2.3. SCHEMA EQUIVALENT à une phase de la machine EN REGIME PERMANENT
      • B2.4. COUPLE ELECTROMAGNETIQUE EN REGIME PERMANENT (alimentation du moteur avec un réseau à fréquence fixe)
      • B2.5. SOLUTIONS CLASSIQUES POUR LA VARIATION DE VITESSE
    • B3. MODELISATION EN REGIME QUELCONQUE
      • B3.1. DIAGONALISATION D’UNE MATRICE INDUCTANCE
      • B3.2. CHANGEMENT DE BASE DE PARK
      • B3.3. MISE EN EQUATION MATRICIELLE DE LA MACHINE
      • B3.4. UTILISATION DE LA TRANSFORMEE DE PARK
    • B4. EXPRESSION DU COUPLE INSTANTANE EN REGIME QUELCONQUE
      • B4.1. PUISSANCE INSTANTANEE
      • B4.2. COUPLE INSTANTANE
      • B4.3. AUTRES EXPRESSIONS DU COUPLE INSTANTANE
      • B4.4. INTERPRETATION DES EXPRESSIONS DU COUPLE INSTANTANE
    • B5. SIMULATION du fonctionnement de la machine asynchrone dans la base de PARK
      • B5.1. RESUME DES EQUATIONS DISPONIBLES
      • B5.2. DIAGRAMME FONCTIONNEL
      • B5.3. DEMARRAGE DIRECT DU MOTEUR
      • B5.4. RESULTATS DE LA MODELISATION
  • C - Principe d’une commande à flux orienté
    • C1. Orientation du flux rotorique
    • C2. Estimation de FluxRd
    • C3. Estimation de Ws et de téta s
    • C4. Loi des mailles pour VSd et VSq
      • C4.1. loi des mailles pour VSd
      • C4.2. loi des mailles pour VSq
      • C4.3. Représentation des lois de mailles
    • C5. Elaboration des lois de commande pour VSd et VSq
    • C6. Schéma fonctionnel d’une commande à flux rotorique orienté
  • Annexes
    • 1. régime permanent
    • 2. régime quelconque
    • 3. inductance propre
    • 4. inductance mutuelle
    • 5. calcul matriciel

Document à la fois synthétique et complet sur la commande des moteurs asynchrones avec des comparatifs


6 Messages de forum
  • je ne comprend pas comment fonctionne le système : tension continue (filtre d’entrée)+ onduleur+machine asynchrone en mode générateur.
    1-comment assure-t-on la magnétisation du stator lors du fonctionnement en génératrice.
    2-pourriez-vous m’expliquer le fonctionnement des IGBT et des diodes antiparallèle pendant la phase de freinage rhéostatique ou récupération (mode générateur)

  • bonjour,
    ce cours est très bien fait et ça permet de bien comprendre la commande vectorielle. Néanmoins, je me demande comment on fait une commande vectorielle sur une la MAS à cage et qu’on ne connait pas Msr ?
    merci à celui ou celle qui pourra me répondre.

    • S’il vous plait puis-je avoir par E-mail le cours "Introduction a la commande vectorielle des machines asynchrones" car il me donne une erreur en le telechargeant du site.

      Mon adresse E-mail est : lghenim@hotmail.com
      Merci,

  • > Introduction à la commande vectorielle des machines asynchrones 9 août 2005 20:37, par colangelo victor

    Question sur la traction électrique - Métro ou tram - tension d’alimentation sous 900V DC - moteur asynchrone - fonctionnement en mode freinage.

    1)-le circuit d’entrée de l’onduleur de propulsion est constitué d’un self et d’un condensateur.

    1)-En freinage, le moteur asynchrone fonctionne en mode générateur.

    2)-L’onduleur qui l’alimente continue-t-il d’être piloté ?

    3)-Lors du freinage l’onduleur de propulsion fonctionne en redresseur pour renvoyer le courant continu au réseau, grâce aux diodes placées en tête bêche sur les IGBT ?

    4)-Principe de l’alternateur synchrone classique : un aimant tourne et engendre des tensions alternatives dans les 3 bobinages de l’induit fixe.

    5)-En génératrice asynchrone, l’aimant c’est le rotor ?

    6)-Pourquoi faut-il encore alimenter les bobinages du stator ?

    7)-On dit qu’on fonctionne en génératrice, mais alors pas en génératrice à courant alternatif

    6)-En génératrice asynchrone, l’induit fixe (stator lors du fonctionnement en moteur) devient l’inducteur ? Or on ne peut produire des tensions triphasées puisque du côté l’entrée de l’onduleur de propulsion l’arrivée est constituée des 2 fils d’alimentation positif et négatif du 900VDC.

    En résumé, comment fonctionnent (pilotage) l’onduleur de propulsion et le moteur asynchrone de traction lors du passage en freinage par récupération. Rôle du stator et du rotor.

    Merci d’avance

    Meilleures Salutations

    Colangelo Victor

    • Il faudrait que vous me fassiez parvenir le schéma dont vous me parlez.
      Lors de la phase de freinage, de l’énergie est effectivement renvoyée sur le bus continu de l’onduleur. Dans ce cas soit le redreseeur de tête est réversible et devra fonctinner en onduleur, soit il ne l’est pas et l’on trouve alors un hacheur de dissipation dans une résistance qui doit être dimensionnée en conséquence.

      lors du freinage, il faut effectivement que les phases soient alimentées pour produire le flux. car contrairement à l’alternateur, il n’y a ici qu’une source d’énergie qui doit à la fois faire le flux et le couple.

      Pour comprendre le fonctionnement en freinage il faut faire référence à la relation :
      oméga stator = p*oméga (+ ou -) oméga rotor
      le + correspond à un fonctionnement moteur (hyposynchrone) et le - à un fonctionnement générateur (hypersynchrone). p représente le nombre de paires de pôles.

  • Introduction à la commande vectorielle des machines asynchrones 28 février 2011 22:47, par automaticien

    Bonjour,

    Tout d’abord un grand merci pour ce cours très util et bien fait.

    J’ai une petite question : dans la page 19, pour les équations 3.2 jusqu’à 3.5 vous dites que c’est à la pulsation ws alors que phi_r , i_r sont à la pulsation wr !!

    Puis pour les figures des pages 22 et 24 vous dites que les fréquences au primaire et au secondaire sont identiques alors qu’il me semble qu’au primaire c’est ws et au secondaire c’est wr !!

    Pouvez vous m’expliquer ?

    Merci

Navigation par domaines

Automatique
  Acquisition  >
  Asservissement  >
  Pilotage_systeme  >
  Robotique  >
  Traitement_Info  >
Electronique
  Analogique  >
  Composants  >
  Instrumentation  >
  Numérique  >
  Télécom  >
Energie
  Conversion  >
  Distribution  >
  Gestion  >
  Modulation  >
  Production  >
  Protection  >
Informatique
  Informatique  >
  Réseau  >