Auteur : Fabrice Foin

Les différents types de démarrage des moteurs asynchrones

Niveau : 1er GE électrotech

Mis en ligne le mardi 15 juillet 2003, par Foin Fabrice

Les differents types de démarrages présenté dans ce cours sont :

- démarrage direct
- démarrage étoile triangle
- démaraage statorique
- démarrage par autotransformateur
- démarrage rotorique
- démarrage par démmareur électronique


23 Messages de forum
  • > Les différents types de démarrage des moteurs asynchrones 28 juillet 2005 17:06, par djellouli khaled

    J’ai l’honneur de vous répondre sur les types de demarrage des moteurs asynchrones.
    Le tableau récapitulatif ne donne pas les limite de puissance a utilisées pour chaque type de démarrage ainsi que la standardisation des pièces de rechange pour facilité l’intervention suivant la disponibilité sur marché.
    Merci de me répondre.

    djellouli khaled
    Ingénieur principal de contrôle technique en algerie CTH dans les projet des équipements de pompage De l’eau

    • > Les différents types de démarrage des moteurs asynchrones 16 octobre 2005 14:07, par hamal abdel fatah

      votre site vraimant formidable monsieur est ce que tu peut m’envoyer un livre de demmarrages des moteurs parce que je n’ai pas l’ordinateur dans lma maison je souhaie de m’accepter mon demande je suis un etidiant specialite entrtien electricite in istrielle voila mon adresse secteur 2 n21 hay erab azro ait meloul agadir maroc

    • Bonjour, je cherche des shémas avec les explications sur les différents types de démarrages des moteurs à courant alternatif.
      pouvz svp me faire parvenir ces ducuments ?
      si oui, je vous en remerci d’avance.
      NoNoTam@msn.com
      Bien à vous.
      NoNo

      • INDEX

        INDEX 1
        1-Introduction 2
        2-Choix d’un démarreur 2
        3-Le démarrage direct 3
        4-Démarrage étoile triangle 4
        5-Démarrage statorique 5
        6-Tension réduite par auto-transformateur 6
        7-Démarrage rotorique 7
        8-Les démarreur électroniques 7
        9-Tableau récapitulatif 9

        1-Introduction

        Lors de la mise sous tension d’un moteur asynchrone, celui-ci provoque un fort appel de courant qui peut provoquer des chutes de tension importantes dans une installation électrique. Pour ces raisons en autres, il faut parfois effectuer un démarrage différent du démarrage direct.
        Il est donc logique de limiter le courant pendant le démarrage à une valeur acceptable. Mais si l’on limite le courant, on limite du fait la tension (dans certain cas seulement).

        Remarque : Cette étude ne tient pas compte des possibilités offertes par les variateurs électroniques de fréquence.

        2-Choix d’un démarreur

        Le choix est guidé par des critères économiques et techniques qui sont :

        • les caractéristiques mécaniques,
        • les performances recherchées,
        • la nature du réseau d’alimentation électrique
        • l’utilisation du moteur existant dans le cas d’un rééquipement,
        • la politique de maintenance de l’entreprise
        • le coût de l’équipement.

        Le choix d’un démarreur sera lié :

        • au type d’utilisation : souplesse au démarrage,
        • à la nature de la charge à entraîner
        • au type de moteur asynchrone
        • à la puissance de la machine
        • à la puissance de la ligne électrique
        • à la gamme de vitesse requise pour l’application.

        Dans la suite de ce chapitre, nous exposerons et comparerons les différents types de démarreur.

        3-Le démarrage direct

        C’est le mode de démarrage le plus simple. Le moteur démarre sur ses caractéristiques "naturelles". Au démarrage, le moteur se compose comme un transformateur dont le secondaire (rotor) est presque en court-circuit, d’où la pointe de courant au démarrage.
        Ce type de démarrage est réservé aux moteurs de faible puissance devant celle du réseau, ne nécessitant pas une mise en vitesse progressive. Le couple est énergique, l’appel de courant est important (5 à 8 fois le courant nominal).

        Malgré les avantages qu’il présente (simplicité de l’appareillage, démarrage rapide, coût faible), le démarrage direct convient dans les cas ou :
        • La puissance du moteur est faible par rapport à la puissance du réseau (dimension du câble)
        • La machine à entraîner ne nécessité pas de mise en rotation progressive et peut accepter une mise en rotation rapide
        • Le couple de démarrage doit être élevé

        Ce démarrage ne convient pas si
        • Le réseau ne peut accepter de chute de tension
        • La machine entraînée ne peut accepter les à-coups mécaniques brutaux
        • Le confort et la sécurité des usagers sont mis en cause (escalier mécanique)

        4-Démarrage étoile triangle

        Ce mode de démarrage n’est utilisable si les deux extrémités de chaque enroulement sont accessibles. De plus, il faut que le moteur soit compatible avec un couplage final triangle.

        Lors du couplage étoile, chaque enroulement est alimenté sous une tension 3 fois plus faible, de ce fait, le courant et le couple sont divisés par 3.
        Lorsque les caractéristiques courant ou couple sont admissibles, on passe au couplage triangle. Le passage du couplage étoile au couplage triangle n’étant pas instantané, le courant est coupé pendant 30 à 50 ms environ. Cette coupure du courant provoque une démagnétisation du circuit magnétique. Lors de la fermeture du contacteur triangle, une pointe de courant réapparaît brève mais importante (magnétisation du moteur).

        5-Démarrage statorique

        Ce type de démarrage a des caractéristiques comparables au démarrage étoile triangle Il n’y a pas de coupure de l’alimentation du moteur entre les deux temps de démarrage.

        Ce dernier démarreur peut être associé au dispositif de démarrage étoile-triangle. On démarre en étoile, puis on passe en couplage triangle avec les résistances, et enfin on termine en couplage triangle direct.
        Pour les moteurs de grosse puissance, les résistances sont remplacées par un démarreur à résistances électrolytiques. Des barres sont plongées progressivement dans une cuve remplie de liquide. Au fur et à mesure que les barres plongent, la résistance diminue progressivement, et en fin de démarrage, on court-circuite les résistances.

        6-Tension réduite par auto-transformateur

        Dans le démarrage par autotransformateur, on effectue le même type que le démarrage étoile triangle (on a en plus le choix du rapport des tensions en choisissant le rapport de transformation) mais les phénomènes transitoires du démarrage étoile triangle (pointe de courant au passage triangle, ne vont plus exister car le courant n’est jamais coupé).
        Dans un premier temps, on démarre le moteur sur un autotransformateur couplé en étoile. De ce fait, le moteur est alimenté sous une tension réduite réglable. Avant de passer en pleine tension, on ouvre le couplage étoile de l’autotransformateur, ce qui met en place des inductances sur chaque ligne limitant un peu la pointe et presque aussitôt, on court-circuite ces inductances pour coupler le moteur directement au réseau.

        Id = 1,7 à 4 In
        Cd = 0,5 à 0,85 Cn

        Ce mode de démarrage est surtout utilisé pour les fortes puissances (> 100 kW) et conduit à coût de l’installation relativement élevé, surtout pour la conception de l’autotransformateur.

        7-Démarrage rotorique

        Dans tous les démarreurs précédents, nous n’avons utilisé que des moteurs à cage d’écureuil. Pour ce démarreur, nous avons besoin d’avoir accès au conducteur rotorique. Le fait de rajouter des résistances au rotor provoque une limitation de la pointe de courant au démarrage. En plus, il a l’avantage, si les résistances sont bien choisit, de démarrer avec le couple maximal du moteur.

        8-Les démarreurs électroniques

        Ils permettent un démarrage progressif des moteurs, ils remplacent les démarreurs à technologie électromagnétique cité dans les précédents paragraphes.

        • constitution :
        Les démarreurs sont constitués d’un gradateur triphasée à angle de phase

        9-Tableau récapitulatif

        Démarrage direct Démarrage étoile triangle Démarrage statorique Démarrage par auto transformateur Démarrage rotorique Démarreur électronique
        Courant de démarrage 100% 33% 50% 40/65/80% 70% 150 à 750%
        Surcharge en ligne 4 à 8 In 1.3 à 1.6 In 4.5 In 1.7 à 4 In <2.5 In
        Couple en % de Cd 100% 33% 50% 40/65/80% 10 à50%
        (50 à 100% en 100ms)
        Couple initiale au démarrage 0.6à 1.5 Cn 0.2 à 0.5 Cn 0.6 à 0.85 Cn 0.4 à 0.85 Cn 0.4 à 0.85 Cn <2.5 Cn
        commande T.O.R T.O.R 1 cran fixe 3 crans fixe De 1 à 5 crans électroniques
        avantages - démarreur simple et économique
        - couple au démarrage important -économiques
        - bon rapport couple/courant -possibilités de réglages des valeurs au démarrage
        -  -bon rapport couple/courant
        - possibilités de réglages des valeurs au démarrage -très bon rapport couple/courant
        - possibilité de réglage des valeurs au démarrage -Démarrage sans à coup
        - montée progressive en vitesse
        - limitation de l’appel de courant au démarrage
        inconvénients -pointe de courant très importante
        - démarrage brutal -couple de démarrage faible
        - coupure d’alimentation au changement de couplage
        - moteur 6 bornes -faible réduction de la pointe de courant au démarrage
        - nécessite des résistances volumineuses -nécessite un auto transformateur onéreux
        - présente des risques de réseau perturbé -moteur à bague plus onéreux -prix

    • Il me semble qu’il est très difficile d’avoir une réponse sur votre 2eme question. Vous parlez de standardisation. Je crois a l’université où vous avez fait vos études aucun professeurs n’a pu vous donnez un module de standardisation, parce que ça n’existe pas chaque constructeur a son propre moteur et ces propres composants.
      Cordialement.

    • Bonjour,

      Je vous invite à visiter notre site
      www.delta-resistances.com
      Notre Société est présente en Algérie et si vous le souhaitez je peux vous rendre visite.

    • bonjour je suis etudiant en classe prépa étoilée au lycée faidherbe de lille.je fais une etude sur la stabilité et les principes de fonctionnement des escalators.Savez le type de moteur utilisée par les escalators ?si vous avez des schémas sur la structure et tout je vous remercie de m’en faire part s’il vous plait.Mon addresse mail est mamadoulamine1@gmail.com

      • bonjour moi aussi je fais l ; universite mais il faut cherher surtout a l,internet etaussi dans les livres.Mon email vivifantastic@yahoo.fr

        • > Les différents types de démarrage des moteurs asynchrones 2 juillet 2008 13:24, par kabore Martin

          slt je suis un eleve de lycee professionnel de Ouagadougou . je fais la 1ere année BAC PROFESSIONNEL ELECTROTECHNIQUE .J’aimerai qu’on s’echance nos connaissance pour connaitre d’avantance bye bye

          • Puis-je avoir la temporisation entre le 1er temps et le 2eme temps du démarrage des moteurs asynchrones par oauto transformateur ? (P=18 kw)

            Qelle est la section du câble d’alimentation à utiliser pour un moteur de 3 kw ?
            Donnez moi aussi la référence du disjoncteur modulaire pour ce même moteur

            • pour le temp de demarge auto transfo je ne sais pas

              mais pour ton cable ses un peu plus compliquer que sa faut la distance entre ton disjoncteur ou tu veut le brancher et quell type de cable tu veut utiliser sinon un conseil va voir sur le bouquin télémecanique ou autre il on des didacticiel ou encore aller dans un lycée pro avec des prof délec si ses pas loin de cher vous souvent il sont caler sur le sujet

              et la reference pour ton disjoncteur sont aussi dans le bouquin télémecanique il sont bien fait et aprenne plien de truc

              moi par contre je suis en terminal bac pro et je cherche des info sur les demarage pour moteur assyncrone tri en demarage statorique rotorique et autre mais avec des schéma pour comparée a seu que j’ai si question banal sur les moteur assynchrone je pourais (peu etre vous repondre via pierromich76@hotmail.com laisser moi un email je vous recontacterai)

              au faite dsl pour les fautre d’orthographe ses que du phonétique je pense que c’est compréencible j’espere

      • Bonjour,
        Je suis aussi étudiante en classe préparatoire (PT) et souhaite faire l’étude du système d’entrainement (moteur y compris) des marches et des mains courantes d’un escalier mécanique. Si vous avez pu obtenir des informations, de la documentation, des schémas, je vous remercie de m’en faire part...
        Mon adresse mail : besseyrias_emeline@hotmail.fr
        Merci d’avance

    • > Les différents types de démarrage des moteurs asynchrones 28 novembre 2010 04:46, par Kassori Mehdi

      Merci Infiniment Mr. ça va beaucoup nous aidez.
      Votre frère Mehdi, du Maroc

    • bonjour je m appelle yassin ,je suis un technicien specialise opstion electromecanique ;et j’espere etre comme vous un ingenieure ,y pour ça je veut etre votre amie pour profeter plus des information hhh ,merci beaucoup

  • Il est rare que je prenne le temps de laisser un message en commentaire mais ici je ne pouvais pas faire différemment. Très franchement chapeau bas.

    comparatif mutuelle fonctionnaire


    assurance mutuelle mutuelles - comparateur mutuelle complementaire sante - comparateur d assurance - comparateur mutuelle santé que choisir

Navigation par domaines

Automatique
  Acquisition  >
  Asservissement  >
  Pilotage_systeme  >
  Robotique  >
  Traitement_Info  >
Electronique
  Analogique  >
  Composants  >
  Instrumentation  >
  Numérique  >
  Télécom  >
Energie
  Conversion  >
  Distribution  >
  Gestion  >
  Modulation  >
  Production  >
  Protection  >
Informatique
  Informatique  >
  Réseau  >